Présentation imprimante 3D Prusa I3 !!!

1471306536608158459

Bonjour aujourd’hui je vais vous faire la présentation de l’imprimante 3D Prusa I3 que mon partenaire Gearbest m’a gentiment envoyé il y a de cela quelques mois pour pouvoir la tester et la présenter sur mon blog. J’ai mis beaucoup de temps à m’en occuper suite à diverses raisons personnelles dont je souhaite m’excuser. Cet article ne sera pas le seul car j’envisage encore plein d’autres articles avec l’optimisation et l’amélioration de certains points malgré qu’elle me satisfait pleinement. Tout d’abord je vais vous montrer le montage de celle-ci.

Je souhaite également remercier chaudement « Steven » qui se reconnaîtra et qui lui aussi à profiter de l’offre que je propose très régulièrement sur cette imprimante. Vous avez été très nombreux à profiter de cette offre qui est vraiment très bas et très alléchante pour démarrer dans le milieu de l’impression 3D.

Pour un peu moins de 150.00 €, il n’y a pas beaucoup d’imprimante qui lui arrive  à la cheville. Même en la faisant soit même on est toujours au-dessus du prix d’après ce que j’avais calculé il y a quelques mois.

Voici le lien vers mon article pour profiter de cet excellent bon plan en cliquant ICI.

 

1° Caractéristiques et déballage :

Après m’être fait la main sur l’imprimante 3D de chez Dagoma déjà monté dont je vous avais fait la présentation ICI, c’est autour du montage cette fois-ci de l’imprimante A8 Anet Prusa I3.

 

A quoi sert réellement une imprimante 3D ?

Elle sert pas non seulement à faire des choses inutiles comme des figurines ou autres petits objets mais elle peut servir à modéliser une pièce que l’on ne trouve plus sur le marché ou encore adapté une pièce sur une autre. Il est également possible sur certains sites spécialisés, de trouver les fichiers STL d’une pièce cassée dont on souhaite imprimée.

Je prends exemple de mes enfants qui sont fans de certaines figurines. En tapant le nom sous un moteur de recherche en rajoutant « Printer 3D » il est très facile de trouver un modèle que l’on souhaite.

Comme je disais, des sites spécialisés comme Thingverse, il existe une multitude de projet du plus simple au plus extrême.

Les personnes qui comme moi sont dans la domotique, je vous montrerais qu’il est tout à fait possible de trouver par exemple des supports de rails DIN pour les modules Fibaro, des boîtiers pour les Raspberry, … et si vous ne trouvez pas votre bonheur, il est tout à fait possible de créer votre propre pièce sous différents logiciels gratuit ou non.

 

En ce qui concerne l’imprimante  3D, voici les caractéristiques techniques :

  • Gravure Surface: 220 x 220 x 240mm.
  • Matériaux du cadre: Acrylique plaque.
  • Diamètre de la buse: 0.4mm.
  • Epaisseur de couche: 0.1-0.3mm.
  • Carte mémoire d’impression: SD card.
  • Ecran LCD: Oui.
  • Vitesse d’impression de 100mm / seconde.
  • Support: ABS, luminescent, Nylon PVA, PLA, PP, bois.
  • Matériaux diamètre: 1.75mm.
  • Format de fichier: G-code, OBJ, STL.
  • Positionnement XY axe précision: 0,012 mm.
  • Précision de positionnement de l’axe Z: 0.004mm.
  • Tension: 12 Volts.
  • Logiciel de l’ordinateur hôte: Cura, Repetier-Host.
  • Type d’emballage: livrée en kit.
  • Certificats : EMC, FCC, LVD, RoHs.

 

Je n’ai pas pris en photo le carton ni le déballage de celui-ci mais l’imprimante arrive bien entendu démontée et protégé dans des plaques de polystyrènes. Justement j’en ai pas pris car il m’a fallu enlever tous les petits morceaux de polystyrène qui étaient fixé dessus. Un coup de chiffon et un coup de soufflette pour fignoler le tout et c’est parfait. Je vais vous montrer le montage de celle-ci en cours de montage pour que vous puissiez vous en rendre compte que ce n’est pas du tout difficile bien au contraire avec de la patience on arrive à tout.

Voici d’abord les deux côtés de l’imprimante plus une partie des deux supports de bobine. Comme vous pourrez le voir, toutes les pièces sont protégées par un film cartonné que vous pourrez laisser ou l’enlever selon votre goût.

dav

 

Le reste des pièces en acryliques …

dav

 

Sur la photo ci-dessous on pourra retrouver toute la partie électrique :

  • La nappe de branchement du lit chauffant.
  • La prise électrique.
  • Les 3 butées.
  • L’afficheur électronique.
  • L’alimentation.
  • Les 4 moteurs pas à pas.
  • La partie extruder.
  • Le plateau chauffant.
  • La carte Anet V1.0.
  • La grille du ventilateur et son raditaeur.
  • Les deux ventilateurs.

dav

 

Sur la partie ci-dessous on va bien entendu retrouver le reste des pièces :

  • Le câble USB pour faire la jonction entre l’imprimante 3D et votre PC.
  • Un tournevis.
  • Une pince coupante.
  • Un jeu de clé plate et un second tournevis plus petit.
  • Les vis et les écrous de fixations.
  • Le support du lit chauffant
  • Les supports de fixations pour l’axe X.
  • La clé USB et son adaptateur.
  • Une courroie crantée.
  • Un protège-fil.

Sur les photos je n’ai pas mis les tiges lisses ni les tiges filetées trapézoïdales et ni celle servant à fixer la partie arrière de l’avant.

mde

 

2° Montage de l’imprimante :

Pour m’aider dans le montage, je me suis aidé des vidéos se trouvant sur le site de Gearbest qui sont vraiment très bien détaillé. Je vais vous montrer un peu maintenant le montage dont il m’aura fallu 6 heures en tout pour l’assembler. J’y suis allé vraiment doucement pour ne pas faire d’erreur et le résultat est là.

Je remercie au passage ma femme pour m’avoir aidé à décoller le scotch marron.

Dès  les premiers éléments de montés, cela prend tout de suite la forme.

dav

 

Voici une vue de plus près de comment est fixé et emboité les éléments. Ce n’est pas du tout plus compliqué que de monter un meuble de chez IKEA. En parlant de cette marque vous verrez dans un futur article que des meubles nous seront bien utiles ;-)

mde

 

La partie avant avec sa poulie qui est en fait un roulement emprisonné entre deux morceaux en acryliques.

mde

 

Sur celle-ci c’est la partie arrière avec son support pour recevoir le moteur pas à pas pour l’axe Y.

mde

 

Une fois fixer sur le bâti …

mde

 

Arrivée à ce stade, il va falloir prendre les deux tiges filetées les plus longues et ensuite de venir mettre les écrous et les rondelles à leur place. Pour vérifier les distances, il suffit de prévoir un espacement de 150.00 mm et 220.00 mm entre tous les écrous comme le montre la photo. Ne pas oublier de mettre une rondelle par écrou de posé.

mde

 

Une fois monté sur le bâti, voici les ce que cela donne les tiges fixées sur la partie avant et arrière. A ce stade, il n’est pas obligatoire de serrer les écrous puisque les barres latérales ne sont pas encore installées.

mde

 

Une des butées mises en place …

mde

 

Et ensuite le moteur…

dav

 

Sur cette partie-là, c’est le moment de mettre en place les tiges lisses en 8 mm ainsi que les roulements à billes déjà montés sur leurs supports.

Une fois que vous avez fixé les tiges dans les logements prévus, vous pouvez ajuster et serrer tout doucement les écrous sur les tiges filetées.

dav

 

Maintenant on va passer au montage des supports des deux moteurs pour l’axe Z. Les deux supports sont identiques mais sont inversé pour la partie droite de la partie gauche.

dav

 

Voici le moteur de l’axe Z monté sur son support  ainsi que la butée. Le coupleur est également mis en place. C’est lui qui va accueillir la tige filetée trapézoïdale.

dav

 

Sur cette partie, plusieurs choses seront à monter :

  • La tige filetée trapézoïdale.
  • L’axe lisse de 8 mm.
  • Les deux supports de l’axe Y.

dav

 

Attention pour les supports, il faut d’abord monter un premier côté droit ou gauche, enfoncer les deux tiges sur  ce support, insérer deux supports sur la tige partie haute  et un support sur la tige partie basse. Une fois que tout est mis correctement procéder de la même façon pour  le côté opposé et de bien s’assurer que les tiges soient suffisamment enfoncées.

Vous pouvez à ce stade vérifier qu’aucun point bloquant ne soit perceptible en faisant tourner les deux moteurs à la main dans le même sens.

Assurer vous que les deux supports soit à une hauteur identique.

Le support du lit chauffant peut également être mis en place. Attention toutefois, il faudra faire un 180° de celui-ci car je me suis trompé dans le montage et la courroie avait une mauvaise position.

dav

 

Voici la partie arrière de la plaque qui va maintenir l’extruder. Comme on peut le voir les pièces sont crantées pour pouvoir maintenir la courroie en place.

dav

 

Une fois le support mis en place sur l’axe Y ainsi que la courroie. Il faut s’assurer par contre que ce soit la courroie pour l’axe X ou celle pour l’axe Y, qu’elle soit suffisamment tendu pour ne pas avoir de soucis de décalement de couches lors de l’impression.

dav

 

Une fois la tête de l’extruder mis en place.

dav

 

Maintenant c’est autour de l’écran de contrôle d’être mis en place dans son logement prévu à cet effet. J’ai oublié de prendre une photo du plateau monté mais il est très simple, il suffit de le fixer via les 4 vis de fixations et entre le plateau chauffant et le support en « H » d’intercaler les 4 ressorts qui permettront un réglage au plus juste.

dav

 

Il est temps maintenant de relier fixer et de brancher tous les câbles sur la carte Anet V1.0. sur le côté droit de l’imprimante.

Comme on peut le voir sur le côté droit de l’image, il sera possible d’insérer une carte Micro SD ou la relier directement au PC via le cordon USB. J’en ai profité pour mettre certaines protections de câbles.

ca449d77055a767f82cac70f405c60fac85b989f280f015276pimgpsh_fullsize_distr

 

Sur la partie droite, on viendra fixer l’alimentation qui est assez imposante.

dav

 

Une vue de plus près du branchement de l’alimentation

dav

 

Une fois que l’on a bien tout mis en place et vérifier une seconde fois le branchement que tout soit correct, il est temps de brancher. Le ventilateur de l’extrudeur se met en route ainsi que l’écran de contrôle comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

p1040743

 

3° Réglage du plateau :

Rien de bien compliqué pour le réglage de celui-ci. Il suffit de bien suivre quelques points.

Dans un premier temps, je vous conseille de mettre quelques gouttes de frein filet sur les filetages des vis qui viennent se visser dans le support en « H » pour éviter lors des impressions qu’avec les vibrations qu’elles viennent à se dévisser.

Dans un premier temps, je vous conseille de venir fixer les vis à la moitié de leurs longueurs et bien homogénéiser en mettant la même distance entre le support et le plateau chauffant pour faciliter le réglage par la suite.

Comme vous avez pu voir, j’ai supprimé le scotche d’origine pour remplacer directement par un scotch de chez 3M beaucoup plus adapté que le scotch mis en place d’origine que vous pouvez retrouver ICI à un tarif de 9.49 € de chez Amazon et qui est livré dès le lendemain si vous avez l’option « Premium ».

Une fois que vous êtes prêt à faire le réglage du plateau, il suffit d’aller sur l’afficheur dans le menu « Position ». Pour y avoir accès, il suffit d’appuyer sur le bouton du milieu, de descendre avec les boutons haut et bas et ensuite pour valider, il faut appuyer sur le bouton de droite. Pour faire un retour en arrière, il suffit juste d’appuyer sur le bouton de gauche.

Ensuite je vous conseille de déplacer manuellement les axes X et Y directement sur leur butée mécanique pour éviter la collision avec le plateau.

Maintenant sélectionnez sur « Home Z » et garder la main pas loin de la prise électrique pour pouvoir débrancher en cas de soucis pour éviter que cela ne force sur les moteurs. On ne sait jamais.

p1040751

 

Pour cette étape, je le fais machine éteinte car cela est fastidieux de déplacer les axes via les boutons de commandes.

Cela permet également une sécurité supplémentaire si un de vos vis est plus haute que les autres.

Attention cette opération est assez longue mais primordiale si vous souhaitez avoir un résultat le mieux possible. Plus le plateau est de même niveau que le déplacement de l’extruder, plus vous aurez des couches parfaites.

Pour se faire, utilisez du papier d’environ 80 grammes. Il faut que le papier effleure la buse et le plateau sans forcer.

Prenez en compte que le moindre appui même très léger de votre main sur le plateau, fausse le réglage. Une fois que vous avez serrez ou desserrez la vis du côté que vous devez régler, lâchez le plateau et passez le papier.

Répétez cette opération sur les 4 angles du plateau mais dès que vous touchez une vis cela dérègle les autres. Une fois que cela est réglé c’est un pur régal pour la suite.

p1040753

 

Voici une autre vue du papier avec la buse.

p1040759

 

Maintenant que le plateau est enfin réglé, juste avant de lancer l’impression, il va falloir insérer le filament.

Il faut préalablement faire chauffer la buse à une température de 180°C.

Allez dans « Extruder »

p1040750

 

Puis sur la ligne « Temp.0 »

p1040756

 

Validez avec le bouton de droite jusqu’à temps que vous montiez la température à environ 180°C.

p1040757

 

En revenant sur le menu principal, vous pouvez voir que la température de la buse que l’on a programmée pour monter à 180°C, monte très rapidement. Pour le moment elle est à 51.6°C.

Comme on n’a pas demandé une montée en température du plateau chauffant, on notera tout de même que la température est quand même indiquée, c’est celle de la pièce.

p1040758

 

Une fois arrivé à la température voulue, il suffit de pincer la vis via la flèche rouge en repère sur la photo.

p1040755

 

Pour vous mettre l’eau à la bouche voici une petite réalisation de l’impression. Je trouve même que la finition est vraiment supérieure à la Dagoma qui pourtant était déjà très bonne.

p1040729

 

4° Conclusion :

Maintenant que vous avez vu le montage et le réglage de l’imprimante, les prochains articles comme je vous en ai déjà parlé, vont traiter sur l’utilisation du logiciel vendu sur la carte Micro SD, quelques optimisation et pleins d’autres articles à découvrir par la suite. Tout ce que je peux vous dire c’est que cette imprimante une fois super bien réglé avec juste quelques ajustements au niveau de la configuration sous le logiciel, fonctionne à merveille.

Ce que j’apprécie énormément avec le plateau chauffant, c’est que même sur des grandes longueurs d’impression en PLA en chauffant à environ 55°C, la pièce reste parfaitement plane là où la Dagoma avait beaucoup de mal sans plateau chauffant.

Je n’ai qu’un seul mot pour les personnes hésitant à démarrer dans le monde de l’impression 3D, c’est une machine qui peut être facilement amélioré et très facile à prendre en main.

 

 

6 réflexions sur “Présentation imprimante 3D Prusa I3 !!!

  1. Pingback: Les actualités de la semaine du 19/11 au 26/11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s